Je pars à l’étranger, que faire de mes acquis français ?

Mes acquis français sont valables toute une vie et dans le monde entier, ils sont intégrables dans certains autres régimes à l’étranger ou sont améliorables dans des régimes de retraite d’autres pays.

En partant à l’étranger, si vous souhaitez rester dans le système français il vous est possible de cotiser a la CFE volontairement : La Caisse des Français à l’étranger est la caisse de sécurité sociale des français vivent en dehors de France ou de l’Union européenne et qui souhaitent continuer de bénéficier d’une Sécurité sociale française. Elle peut être, sous certaine condition, aussi souscrite par des ressortissants de l’Union Européenne ou des étrangers ayant le centre de leurs intérêts en France.

C’est une caisse de Sécurité sociale dont l’adhésion est volontaire et qui s’adresse à tous les expatriés : salariés, travailleurs indépendants, personnes sans activités, étudiants, retraités, travailleurs indépendants, étudiants, retraités.

L’avantage principal est des préserver la continuité des droits avec le régime obligatoire français de la Sécurité sociale. Ainsi, au départ mais surtout au retour, la réintégration à la Sécurité sociale française est facilitée. Le coût de l’adhésion à la CFE est, comme pour toute Caisse de la Sécurité sociale, basé sur les revenus des adhérents, selon des tranches de revenus, mais demeure très intéressant financièrement .

Il convient de télécharger sur le site de la CFE le document d’adhésion qui correspond à votre situation professionnelle.
L’adhésion au régime vieillesse implique l’exercice d’une activité salariée.
A défaut, si vous n’exercez aucune activité et dans la mesure où vous avez en charge au moins un enfant de moins de vingt ans, vous pouvez cotiser à ce régime vieillesse  » personne chargée de famille « . Les cotisations enregistrées à la CFE au titre de l’assurance volontaire vieillesse sont reversées à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse et seront prises en compte dans le calcul de la retraite servie par le Régime Général de la Sécurité Sociale.
L’adhésion à la C.F.E. ne peut exonérer des éventuelles cotisations locales obligatoires (y compris dans les pays de l’union européenne).

Articles similaires