Faut-il souscrire à une assurance vie et pourquoi ?

Assurance vie

 Faut-il souscrire à une assurance vie et pourquoi  ?

L’ assurance vie est très souvent qualifiée de placement préféré des Français, avec son cadre fiscal avantageux et les possibilités financières qu’elle offre.

C’est en effet un produit d’épargne de long terme qui propose de meilleurs rendements que certains produits plus classiques et peut aussi servir de nombreux objectifs.

Mais qu’est-ce qu’un contrat d’assurance-vie, pourquoi en souscrire un et comment cela fonctionne ? Découvrons-le dans cet article

Comment fonctionne l’assurance vie ?

Comme il est indiqué dans son nom, il s’agit d’un contrat en cas de vie : l’assureur doit reverser le capital en fin de contrat, assorti des intérêts, au souscripteur en cas de vie, ou aux bénéficiaires au moment du décès de l’assuré.

Lors de l’ouverture du contrat d’assurance-vie, un montant est placé sur un contrat multi-support soit sur un fonds en euros (capital garanti par la compagnie) soit sous formes d’unités de compte placées en bourse (et donc soumises aux variations de celle-ci).

Chacun peut détenir autant de contrats d’assurance vie qu’il le souhaite pour une durée donnée.

Les fonds restent disponibles mais les plus-values issues des retraits sont imposées à cette occasion.  Les primes ou versements peuvent être versés en une fois, plusieurs fois (de manière ponctuelle) ou régulièrement (mensuellement par exemple).

Au terme du contrat, l’assuré peut retirer la totalité de son capital, le prendre de façon fractionnée ou encore sous forme de rente viagère (une rente sera versée à l’assuré jusqu’à son décès).

Concernant le bénéficiaire du contrat d’assurance-vie, il peut s’agir d’une personne clairement nommée sur le contrat ou des  héritiers directs (membres de la famille). Le contrat d’assurance-vie permet donc de modifier la répartition des biens lorsqu’un bénéficiaire précis est nommé.

Les différents événements de la vie du produit sont soumis à des frais prélevés par l’assureur. Ces frais peuvent porter sur l’ouverture du contrat, les frais lors des versements, les actes de gestion, les arbitrages entre les différents fonds.

En cas de décès de l’assuré et s’il existe un bénéficiaire clairement nommé, il convient de différencier deux situations :

  • Pour les primes versées avant les 70 ans de l’assuré, les capitaux reçus par le bénéficiaire sont exonérés jusqu’à 152 500€. Au-delà ils seront taxés à 20% jusqu’à 852 500€ et 31,25% au-delà.
  • Après les 70 ans de l’assuré, seules les primes excédant 30 500€ (pour l’ensemble des contrats) sont taxées aux droits de succession. Les intérêts sont donc exonérés ce qui confère un avantage supplémentaire.

Dans le cas ou lors du décès de l’assuré aucun héritier précis n’ait été déterminé, le capital issu du contrat d’assurance-vie fait partie de la succession et est donc imposable dans les conditions habituelles de la succession.

Que peut vous rapporter l’assurance vie aujourd’hui ?

L’assurance-vie est un contrat qui permet, avant tout, de réaliser un placement financier intéressant (la rémunération du placement est généralement aux alentours de 2% pour les placements sans risque). Le montant de départ peut être minime (de l’ordre de quelques dizaines d’euros) ou nettement plus conséquent. Comme vu précédemment le contrat d’assurance-vie est financièrement avantageux et très complet, mais il peut parfois se montrer très complexe.

Mais pourquoi choisir un contrat d’assurance-vie pour se constituer un capital ou le transmettre ? Pour des raisons fiscales, bien sûr. Mais aussi pour retrouver de la flexibilité dans l’organisation de sa succession puisque les sommes placées sur un contrat peuvent être transmises à la personne de son choix.

L’intérêt principal du placement sous forme de contrat assurance-vie réside dans le fait que seules les plus-values réalisées sont soumises à l’impôt sur les revenus et aux prélèvements sociaux.

Ce contrat vous permet ainsi de poursuivre deux objectifs :

► La constitution d’une épargne de long terme via le versement de primes

► La transmission d’un capital : le décès du souscripteur déclenche la transmission du capital aux bénéficiaires.

L’assurance vie est un outil particulièrement attractif et pertinent lorsqu’il s’agit de se constituer un capital à long terme. Il permet d’investir sur un fonds en euros (couple rendement-risque faible) ou sur des supports exprimés en Unités de Compte (UC) plus rémunérateurs mais plus risqués. Grâce à la variété des supports disponibles, le souscripteur pourra investir conformément à son profil de risque et à son horizon de placement.

L’avantage du contrat d’assurance vie réside aussi dans la fiscalité des produits (plus-values et intérêts). Les produits ne sont soumis à imposition qu’en cas de retrait partiel ou total. En revanche les prélèvements sociaux (17,2%) s’appliquent annuellement aux intérêts du fonds euro. Par ailleurs, la fiscalité applicable dépend de la durée du contrat : En cas de rachat de primes versées avant le 27/09/2017, les produits réalisés sont imposables au barème progressif de l’IR ou au prélèvement forfaitaire libératoire. Dans ce cas, le taux forfaitaire est de 35 % si le contrat à moins de 4 ans, 15 % s’il a entre 4 et 8 ans, 7,5 % s’il a plus de 8 ans (auquel s’ajoute dans ce dernier cas un abattement de 4 600 euros pour une personne seule ou 9 200 euros pour un couple).

Pour les primes versées depuis le 27/09/2017, entre 0 et 8 ans et sauf option globale pour l’imposition au barème, les produits seront taxés à 12,8%. Au-delà de 8 ans, au prorata des primes inférieures à 150 000€, taxation à 7,5% et 12,8% au-delà de 150 000€.

Les produits rachetés supporteront également dans les cas les prélèvements sociaux pour ceux n’ayant pas été payés au fil de l’eau.

Par ailleurs, les sommes investies ne sont pas bloquées. Un rachat (retrait) partiel ou total peut être effectué à tout moment. De plus, un rachat partiel n’entraîne pas la fermeture du contrat.

L’assurance vie, très sollicitée après la retraite 

Si vous avez déjà pensé à souscrire à un produit de placement  pour arrondir votre retraite vous avez sûrement due entendre parler ou songer  à opter pour l’assurance vie.

Ce placement est très plébiscité par les retraités Français qui souhaitent organiser leur succession et protéger leurs proches. En effet à la retraite, les besoins évoluent et les dépenses aussi. Les dépenses consacrées aux loisirs, à la santé et au bien-être, peuvent prendre une part plus importante dans votre budget, tandis que certains postes de dépense peuvent diminuer voire disparaître tels que le remboursement du crédit immobilier, le financement de l’éducation, des loisirs et des études des enfants… Il est donc important de connaître votre budget à la retraite afin de définir au plus juste l’épargne nécessaire à mettre en place d’ici là. Vous êtes loin de la retraite et souhaitez avoir une estimation de votre pension? regardez nos prestations de calcul retraite ici.

Les sommes placées sur votre assurance vie reviendront automatiquement à votre bénéficiaire, si votre clause est bien rédigée, avec une fiscalité bien plus avantageuse pour eux que dans le cadre d’une succession classique.

Avec ce produit vous placez de l’argent dans une optique d’épargne à moyen et long terme. A la différence d’une assurance ou d’un contrat de prévoyance qui vous garantissent contre un risque, avec l’assurance-vie vous mettez de l’argent de côté en vue de récupérer la mise avec les intérêts, à la fin du contrat. Cet argent sera ensuite disponible, soit à la fin du contrat, soit en cas de décès.C’est un bon moyen de préparer un capital pour la retraite et de garantir des fonds à sa famille en cas de décès.

Pour aller plus loin : l’assurance vie au Luxembourg 

Vous êtes convaincu des bienfaits de l’assurance vie comme les millions de français qui ont déjà un contrat ? vous ne voulez pas que votre argent soit confié à une des compagnies française qui conserve les 2 500 Milliards des français, vous avez raison,  l’assurance vie française n’est pas exempte de défauts, notamment au niveau des risques que fait peser la Loi Sapin2 sur vos dépôts (une assurance vie en France peut être bloquée le temps nécessaire en cas de défaillance de l’état notamment, en matière de dette, pour le rétablissement d’une situation économique stabilisée).

expatrié ? retraité ? triangle de sécurité ? pourquoi un contrat au Luxembourg sera beaucoup mieux qu’un contrat français…

consultez notre dossier complet sur l’assurance vie au Luxembourg et découvrez ses nombreux avantages ici

Nos services d’assistance retraite

Assistance retraite globale pour votre départ en retraite, calcul retraite, bilan, liquidation : instruction, correction et validation auprès des caisses, calculs et arbitrages, liquidation des pensions. EOR Consultants est votre interlocuteur unique pour tous les organismes auxquels vous devez vous adresser pour traiter votre dossier. Grâce à l’expérience de nos conseillers retraite expertise et notre expérience, la retraite devient simple.

CONSULTATION RETRAITE
Entretien avec un conseiller retraite qui répond à vos questions, vous signale ce qu'il voit sur votre relevé de carrière, estime votre pension, âge de départ et vous guide.
Calcul Retraite
Simulations et calculs retraite à partir de votre Relevé de Situation Individuelle ou Estimation Indicative Globale en fonction de paramètres salariaux, de rachats et/ou de fin de carrière différents.
Audit et Bilan retraite
Intervention/corrections auprès des caisses par mandat, calculs divers et optimisation des pensions, notre service phare et clef en main depuis 25 ans. Un consultant à votre service.
Liquidation des pensions
Le traitement de votre départ en retraite par mandat, le pointage de votre relevé de carrière et contrôle de vos droits jusqu'au versement des pensions.

Articles les plus lus