Calcul retraite

Calcul Retraite

Simulations sur la base de votre RIS ou EIG (Relevé de Situation Individuelle ou Estimation Indicative Globale)

►  Etude du relevé de situation individuelle et relevé de carrière transmis.
  Arbitrage des options retraite et de fin de carrière possibles.
  Calculs, simulations selon les scénarios définis.
  Commentaires et échanges.
  Rédaction support adapté au besoin (avocat, employeur etc.).

990
1188
Le calcul retraite par EOR

►  Vous souhaitez racheter des annuités et connaître l’impact financier de cet investissement ?

►  Votre fin de carrière va changer et souhaitez connaître l’incidence sur vos pensions ?

►  Vous avez reçu votre estimation indicative globale et souhaitez en faire une analyse ?

►  Vous voulez être sûr que la date de taux plein indiquée est juste  ?

►  Vous avez d’autres besoins de calculs (prud’hommes, divorce etc.) ?

Rencontrez un consultant et offrez un entretien retraite pour être sûr de votre situation

Prix : à partir de 990€ HT

Depuis 20 ans nous proposons des prestations sur mesure afin d’élaborer et d’optimiser votre dossier retraite et accompagner votre fin de carrière :

►  Réponse aux questions

►  Calcul des enjeux financiers

►  Assistance et indication sur interventions à mener

Tarifs calcul retraite multiple 1 changement de scénario 990 €ht. 

voir toutes nos prestations sur la retraite

ALORS CONTACTEZ-NOUS









Vous êtes intéressé par :

Audit/bilan retraiteEntretien retraiteTraitement départ retraiteAutre


Recevoir plus d'info retraite

C

alcul retraite, simulation retraite ou Estimation retraite… plusieurs expressions qui renvoient toutes à la même problé​​matique du montant de sa future pension…parce que calculer et estimer le montant de sa retraite permet de mieux la prévoir et l’anticiper, nous nous posons tous la même question : ma retraite à quel âge et avec combien ?

Bienvenue sur cette page vous donnant accès aux sites officiels pour simuler votre pension, obtenir votre Estimation Indicative globale, accéder à votre espace personnel et aux chiffres clés pour vous permettre de connaître le montant de votre retraite en fonction de votre situation individuelle telle qu’elle est prise en compte par les caisses et de votre activité professionnelle.

Les règles du calcul retraite sont complexes et varient selon la carrière, les niveaux et modes de rémunération de chacun, et l’âge retenu pour le départ. Arbitrage du statut professionnel quelques années avant le départ, modification du montant du salaire et des cotisations, chômage, préretraite, décote et surcote, abattement, bonus malus, sont autant de notions et situations qui vont modifier le montant de la retraite.

…Le calcul de sa retraite est plus complexe qu’on ne l’imagine car votre pension dépend de multiples facteurs qu’il est parfois difficile d’appréhender, demandez un entretien retraite avec un consultant est un bon moyen d’accélérer le processus de compréhension des éléments de calcul de votre pension…

1ère question: Réaliser un calcul pour quelle finalité ?

► Les bonnes questions à se poser lorsque l’on souhaite simuler sa pension de retraite future sont :

  • Mon statut professionnel est il celui qui génère le plus de cotisations pour augmenter ma retraite ? (calcul du salaire annuel moyen dans le régime de base , nombre de points acquis dans le régime complémentaire, retraite supplémentaire) ?
  • Comment dois je arbitrer entre âge souhaité et âge de retraite imposé par le système  ? ceci n’est évidement pas la même chose et différentes réformes depuis ces dernières années viennent décourager les assurés de prendre leur retraite le plus tôt possible. et est il intéressant ou non d’avoir un abattement pour anticipation rapporté au montant de la retraite pleine ?
  • est ce que pour cela je peux racheter mes années d’études ou incomplètes et quel est le ratio gain de pensions/dépenses. En combien d’années mon rachat sera-t-il rentable ?
  • Bonus malus a partir de 1er Janv 2019 quel impact sur le montant de ma pension ? ai-je toujours intérêt à attendre le taux plein ? quelles majorations puis je espérer en optant pour le bonus ?

la précision de vos simulations dépendra de l’âge auquel vous les effectuez : n’oubliez pas que l’estimation de votre retraite avant 58 ans est un calcul dont les résultats peuvent varier car nous sommes dans un contexte de réformes permanentes. Depuis les années 1980, l’essentiel des réformes porte sur l’âge de retraite et la durée de cotisation, donc attendez vous soit à cotiser plus longtemps (le plus défavorable) soit à partir plus tard car l’âge légal sera reculé. Mais de dispositifs comme le bonus malus portent directement sur le montant futur de la pension. Pour bien comprendre l’impact de l’âge de la retraite sur son montant, je vous invite à aller sur cette page, ou regarder cette vidéo.

  • Faire le calcul de sa retraite à 40 ans ne sera qu’une estimation, une approche globale et lointaine de ce que sera exactement votre pension finale. Pourquoi ? A la quarantaine, il est difficile de savoir quels vont être les revenus d’activités pour les 20 prochaines années. On parle plus d’estimation retraite que de calcul. Votre objectif est probablement d’obtenir un aperçu de vos revenus futurs pour estimer le montant à épargner pour augmenter votre retraite. 1ère question à vous poser : comment puis je améliorer ma retraite par répartition ? réponse simple: comme vous ne pouvez pas jouer sur le montant des cotisations (sauf a définir votre salaire), la première méthode d’amélioration de sa retraite sans effort d’épargne est le rachat. pour cela allez à votre rubrique rachats et versements pour la retraite.
  • A la cinquantaine, certains se disent qu’il est trop tard pour estimer sa retraite en vue de cotiser à une retraite supplémentaire ou faire de l’épargne retraite pour augmenter sa pension de manière privée/assurantielle. Pourtant il n’est « presque pas » trop tard, si vous êtes actif et comptez le rester, il vous reste au minimum 12 ans à cotiser, cela permet de se constituer un capital suffisant qui pourra être transformé en rente. Le problème, cela dépend de votre employeur et les taux faibles ne permettent pas d’augmenter réellement votre pension, on peut dire que c’est un plus mais pas vraiment radical. Là encore, posez vous la question du rachat ou VPLR en consultant notre dossier ici. car le prix est très différent que l’on rachète à 50 ans ou 60 ans.
  • à 60 ans les choses sérieuses commencent et le calcul sera d’autant plus précis que vous aurez correctement reconstitué votre carrière auprès de tous les organismes qui ont pu récolter des cotisations sur votre NIR ( N° de Sécurité Sociale).
…Prêt pour calculer votre retraite ? notre page est conçue pour vous aider de la manière la plus simple qui soit : Nous indiquons ci dessous les notions essentielles et vous pouvez rentrer dans les détails en cliquant sur chacun des dossiers…bonne lecture

A la base du calcul retraite: la durée de carrière et l’age de la retraite à taux plein

P

our faire simple et comprendre comment la pension va être calculée, elle dépend de l’âge de départ que vous retiendrez car il influence directement le montant de votre pension et des cotisations qui ont été versées par vos employeurs tout au long de votre carrière. Plus vous cotisez plus vous augmenter le volume de salaires et points qui serviront au calcul de la pension.

Pour votre calcul, tout commence autour de l’âge de retraite à taux plein puisque c’est de là qu’en cotisant au delà de cet âge que l’on va augmenter la pension via de la surcote ou au contraire en anticipant avant son age taux plein on va diminuer le montant de la pension à cause de la décote.

Evidemment travailler plus longtemps ajoute et comptabilise des cotisations sur votre compte et augmente de fait la base qui servira au calcul de votre retraite tant du coté de la sécurité sociale que du nombre de points des régimes complémentaires.

Voici un bref résumé de l’age de retraite ou le trimestre représente la 1ère unité de valeur de la pension de retraite.

Pour info l’age légal de départ est désormais fixé à 62 ans, c’est l’âge minimum (sauf principes dérogatoires) et à l’opposé vous avez l’âge de taux plein automatique fixé 5 ans plus tard soit à 67 ans.

Le Trimestre retraite est l’unité de base pour calculer la durée d’assurance. Un trimestre validé compte pour de la durée de carrière qui permet de déterminer l’âge de la retraite et des cotisations servant au calcul du montant de la pension. D’autres types de trimestres existent comme le trimestre assimilé c’est-à-dire sans cotisation comptant uniquement pour le taux de pension (et donc du temps), ou le trimestre cotisé, c’est-à-dire servant au calcul.

La durée d’assurance est la période requise et déterminant l’âge de la retraite selon la date de naissance.

Certains trimestres peuvent-être comptabilisées pour déterminer l’âge de départ mais comme ils n’ont pas été cotisé ce sont souvent des trimestres pris en compte qui viennent d’autres régimes comme profession libérale, commerçant,  fonction publique, ou d’autres trimestres assimilés (périodes de chômage, exetera). C’est la durée de carrière tous régimes confondus.

Il faut également comptabiliser un certain nombre de trimestres cotisés qui varie selon sa date de naissance, ces trimestres réellement cotisés dans le régime seront divisés par le nombre de trimestres cotisés réellement atteints. Pour les femmes les enfants comptent des trimestres supplémentaires, pour les salariées du secteur privé 8 trimestres par enfants. Les majorations pour 3 enfants portent sur les régimes complémentaires et sont désormais plafonnés a 1.000 euros par an.

L’âge de départ à la retraite

L’âge légal de la retraite est désormais de 62 ans, avant il variait entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance, encore avant il était de 60 ans pour tous et pour remonter le temps avant 1982 et la réforme Mauroy qui a institué l’age de la retraite à 60 ans, l’age de départ était alors de 65 ans, alors que l’espérance de vie n’était que de 75 ans…Donc vous l’avez compris, calcul retraite et départ en retraite sont étroitement liés…

Les régimes de base: un calcul à partir des salaires

L

e point de départ du calcul et la clef de votre future pension se trouve à la sécurité sociale CNAV (caisse Nationale d’assurance vieillesse aussi appelée l’Assurance Retraite) qui détermine votre taux plein en fonction de votre durée d’assurance et du nombre de trimestres que vous avez accumulé.

Cette retraite de base se synchronise avec d’autres éventuelles régimes de base comme par exemple les commerçants, professions libérales, fonction publique, expatriés etc, et permettra d’appliquer un taux à votre retraite complémentaire : taux de majoration (si vous finissez avec plus de trimestres que nécessaire) ou taux de minoration (si vous n’avez pas assez de trimestres) et taux plein si vous partez avec le nombre exact de trimestres requis selon votre date de naissance. Attention, le départ au taux plein se fait désormais avec un bonus ou malus temporaire appliqué aux retraites complémentaires.

Ces régimes de base calculent une pension de base à partir de salaires plafonnés, le taux maximum qui permet d’avoir le taux plein est à 50% : beaucoup de clients me questionnent en me disant qu’ils ne touchent que la moitié (50%), je les comprends mais il s’agit bien d’une retraite pleine. le taux de liquidation de la future retraite à 50% est donc le taux plein  qui s’appliquera aux retraites complémentaires.

Pour le calcul de la retraite  de base sécurité sociale, il sera pris en compte la durée d’assurance du régime général qui prend en compte le nombre de trimestres requis, et un salaire annuel sur la moyenne des 25 meilleures années (salaire annuel moyen dit SAMB).

Notez bien que ce salaire est plafonné et que par conséquent parfois on a l’impression que le salaire pris en compte n’est pas le vrai salaire –c’est normal-, car au-delà d’un certain montant les cotisations vont se déverser sur les régimes complémentaires, voire supplémentaires appelées retraites chapeau ou 3ème niveau de cotisations de type assurance article 83 salariés, loi madellin indépendants et libéraux, prefon ou rafp foncionnaires etc.

Un élément essentiel : comprendre ce que l’on cotise depuis sa fiche de paie et ce que cela génère comme droits à pension.

Tout vient du salaire perçu qui va créer vos droits à pensions: 1/ des trimestres pour la durée, 2/des salaires pour le régime de base et 3/ des points pour les régimes complémentaires et additionnels.

Salaire et Assiette de cotisation

Tranche A
3 311,00 € (PMSS 2018)

Tranche B
+ 3*3 311 = 13.244 €

Tranche C
+ 4*3 311 = 26.466 €

CNAV+ARRCO

Non Cadres

AGIRC TB
Cadres

AGIRC TC
Cadres Sup

La formule de calcul de la retraite Sécurité Sociale

La notion des 25 meilleures années (pour ceux qui sont nés après 1948 ) porte uniquement sur la CNAV, nés avant 1948 c’était le 10 meilleures années.

SAMB

X

Taux de 37.5 à 50%

X

Trimestres relevé de carrière


Trimestres requis

=

Montant pension Sécurité Sociale

Le taux varie selon l’année de naissance, l’âge à la liquidation et la durée de l’assurance

Pour la SS il y a de la surcote:

1.25% par trimeste supplémentaire cotisé au delà de l’age et du nombre de trimestre requis lié au nombre d’années maquante et années de naissance

Les régimes complémentaires: un calcul à partir des points

L

a retraite complémentaire (celle du ou des régimes complémentaires) est de deux ordres : la complémentaire cadre AGIRC et la complémentaire non cadres ARRCO (auxquelles l’affiliation est obligatoire). Notez que si l’on est cadre on bénéficie aussi de la retraite non cadre. On obtient des points cadre lorsque l’on a un salaire au dessus du plafond sécurité sociale et des points ARRCO dans la limite de 1 plafond (toutefois ce plafond peut être dépassé quand on a un salaire de cadre sans le statut).

Attention depuis le 1er Janvier 2019 et la réforme Marisol Touraine du 20 Janvier 2014 ,  il s’applique un bonus malus sur les complémentaires (pour ceux nés à partir du 1er Janvier 1957). Pour faire simple : si vous partez au taux plein c’est-à-dire avec tous vos trimestres hé bien vous avez un malus temporaire  de 10% sur vos retraites complémentaires pendant 3 ans. A noter que ce type de bonification s’oppose et demeure différente du coefficient de minoration qui s’applique lorsque l’on n’a pas atteint son taux plein.

Connaitre les conditions de retraite complémentaire par profil

La retraite complémentaire correspond à une retraite par répartition, l’employeur et l’assuré cotisent mais l’employeur est celui qui verse les cotisations aux caisses de retraite complémentaire. Tout comme le régime de base, les retraites complémentaires sont évaluées en fonction du nombre de trimestres cotisés. Elles sont en revanche basées sur un système de calcul de points…

Quels sont les impacts de la fusion argirc-arrco ?

Le Vendredi 17 novembre 2017, le patronat et les syndicats ont achevé la négociation sur la fusion des caisses de retraites complémentaires des salariés du privé. Dès le 1er janvier 2019, la fusion Agirc-Arrco qui résulte d’un accord, signé en octobre 2015 par les partenaires sociaux pour sauver les deux régimes, sera effectif….

Récapitulons:

Vous avez compris que le montant de votre pension dépend de votre age de départ, géré votre régime de base ?

Que le régime de base calcule une pension à partir de salaires plafonnés ?

Que ce montant est complété par vos régimes complémentaires qui calculent la pension a partir de points ?

Alors vous pouvez aller faire un calcul dans l’espace personnel de votre caisse de retraite, rendez vous ci-dessous et bon calcul..

Selon votre carrière, vous disposez de plusieurs types de calculateurs et infos sur votre carrière et vos cotisations à partir des portails officiels :

  1. Accéder au simulateur officiel via France connect sur le site de l’arrco agirc : se connecter ici
  2. Accéder à M@rel via le portail du site de la sécurité sociale avec son numéro SS : services en ligne de l’Assurance Retraite
  3. Accéder au simulateur de calcul des retraites de l’état ici.
P

our visualiser une info claire sur ce que les caisses et institutions de retraite ont déjà comptabilisé pour votre compte, vous pouvez télécharger votre Estimation Indicative Globale via votre compte retraite sur le site info retraite 

Cette Estimation Indicative Globale aussi appelée EIG est également envoyée aux assurés régulièrement : vous pouvez consulter le calendrier d’envoi des EIG dans le cadre du droit à l’information sur votre retraite.

Les autres simulateurs retraite

P

our simuler vos pensions selon des scénarios de fin de carrière compliqués qui sont autant de situations qui ont un impact sur le calcul de la pension : changement d’employeur, chômage, changement de statut, rachat d’annuités et de trimestres, retraite anticipée avant l’âge légal (62 ans) ou retraite progressive par exemple, nous vous recommandons vivement  de faire appel aux services d’un conseiller retraite indépendant. Les meilleurs simulateurs retraite sont réservés aux professionnels et experts, en effet, vouloir calculer sa retraite sur les simulateurs grands publics c’est un peu comme vouloir faire un calcul scientifique avec une calculatrice de base et tout le monde ne sait pas ses servir d’une calculatrice scientifique non plus ! vous trouverez ci dessous une liste et un comparatif des simulateurs et logiciels de calcul retraite réalisés par les acteurs privés du secteur.

Un autre paramètre important du calcul de votre pension à prendre en compte est de savoir si votre dossier présente des facteurs de risques. Vous pouvez évaluer les facteurs de risque de votre carrière et recevoir des infos selon votre profil ici:  outil de diagnostic et audit de votre situation.

Le calcul pour les fonctionnaires

C

ôté fonctionnaires, c’est le traitement indiciaire qui détermine le taux du montant de la pension, mais le taux plein comme coté salarié dépend de la durée d’assurance (tous régimes confondus si on n’a pas été fonctionnaire toute sa vie). On peut appliquer un taux d’abattement sur un taux indiciaire. Vous pouvez retrouver la formule de calcul de la retraite fonctionnaires ici .

Un calcul essentiel: la reversion

D

ernier calcul d’importance, la reversion ! éh oui comment ça marche quand le conjoint décède ? quelle proratisation si il y a eu un divorce, les droits sont-ils les même pour les pacsés ?

Calcul de LA REVERSION : le veuvage touche 4 Millions de personnes

CNAV: 54% maximum selon les revenus (ressources inférieures a 2080 SMIC/H) condition d’age: à partir de 55 ans, marié mini 2 ans (sauf si enfant issu du mariage).

ARRCO /AGIRC IRCANTEC: 60% sans conditions de ressources mais condition d’age à partir de 55 ans (sauf si 2 enfants issus du mariage, possible dès 55ans) coef. d’anticipation 1.6%/an. Calcul: NB de Points x 60% x valeur du point en vigueur

CONDITION avoir été marié et ne pas être remarié si non la réversion est proratisée au nb d’années de mariage avec le défunt.

La pension de réversion du salarié

La pension de réversion représente la part de la pension de retraite qui sera reversée à son conjoint lors du décès de l’assuré.

Son montant varie selon les conditions suivantes …

Ces calculs donnent des montants bruts: avec tous les changements sur la CSG retraite, quelle retraite du brut au net ?

D

La pension de retraite est imposable et soumise à cotisations prélevées à la source : 6,6% ou 3,8% pour la CSG et O, 5% pour la CRDS. Pour calculer votre brut net retraite 2017 et 2018 ou l’on voit clairement l’impact de la hausse de CSG intervenu en 2018 rdv sur la page du simulateur fiscalité  brut net retraite ici

Si vous voulez connaitre toute la législation sur la retraite de base rdv sur le site officiel de l’assurance retraite : En savoir plus concernant la retraite de base.

Les modes de calcul varient ensuite selon que vous soyez éligible carrière longue c’est-à-dire que vous pouvez prendre un départ anticipé selon que vous fassiez un cumul emploi-retraite que vous ayez accès au minimum contributif.

Depuis la réforme Fillon de 2004 qui a initié la convergence des régimes de retraites, les calculs des retraites de bases pour les commerçants, artisan, agriculteurs, professions libérales, sont similaires, seuls les modes de calcul des complémentaires sont différents.

Les autres régimes de retraite disposent aussi de complémentaire par exemple IRCANTEC pour les assimilés, complémentaire CIPAV pour les professions libérales etc..

Pour Conclure

V

otre départ en retraite est une étape importante dans votre vie, c’est le moment de la fin de carrière et fin du travail pour certains, pour d’autres juste un moyen d’améliorer sa situation financière et arrondir leur fin de mois car ils vont continuer à travailler ou gérer leurs affaires. Élément clef de la protection sociale et de la solidarité entre les générations, le calcul retraite va être amené a changer radicalement du fait de la future réforme voulue par le président Macron puisqu’il n’y devrait plus y avoir qu’un régime unique par point avec 1 seule valeur de point.

Une limite à tout cela ? le calcul de la retraite n’est qu’un élément de votre retraite et il ne sert pas à grand-chose s’il n’est pas intégré dans une réflexion et analyse globale : un calcul à 35 ans ne sera pas du tout le même qu’à 50 ans ou 60 ans, réfléchissez bien et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions…01 40 50 15 00