Passer sa retraite au Portugal, effet de mode ou véritable opportunité ?

passer sa retraite au portugal

La retraite au Portugal, de plus en plus de français séduits

De plus en plus de français décident de partir passer leur retraite au Portugal, notamment dans les régions de Porto et de l’Algrave au sud du pays. En effet, selon la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-portugaise ce sont plus de 7000 français qui ont quitté l’hexagone (dont 80% de retraités) pour rejoindre le Portugal durant l’année 2014, soit environ 3 fois plus que l’année précédente. A la fin de l’année 2016, le gouvernement portugais espère accueillir un total de 20 000 expatriés français, dont bon nombre d’entre eux désireux de passer leur retraite au Portugal. A travers cet article nous découvrirons ce qui pousse nos retraités à partir passer leur retraite dans ce pays ainsi que quelques points à connaître avant de se lancer dans l’aventure.

La retraite au Portugal, quels avantages ?

Nombre de retraités français y voient de nombreux avantages tels que le climat plus clément que dans notre pays, un coût de la vie plus faible (environ 35% moins cher selon l’OCDE). Un autre avantage souvent retenu par les personnes allant passer leur retraite au Portugal réside dans la proximité géographique et culturelle certaine entre la France et le Portugal facilitant les déplacement et l’installation dans leur nouveau pays d’accueil.  L’immobilier offre également des perspectives d’investissement très intéressantes.

Mais le principal avantage, retenu par la plupart des retraités français s’expatriant au Portugal est bel et bien la fiscalité très attrayante. En effet, le Portugal offre une exonération totale d’impôts pendant dix ans pour les retraités étrangers (sous certaines conditions que nous verrons plus tard).

Passer sa retraite au Portugal, quelles conditions ?

Pour pouvoir bénéficier de l’exonération fiscale, il faut respecter plusieurs conditions :

  • Résider au minimum 183 jours par an sur le sol portugais.
  • Ne pas avoir résidé fiscalement au Portugal au cours des cinq dernières années.
  • Percevoir une pension de retraite du secteur privé.

La retraite au Portugal, quelques conseils

Attention : lorsque les dix ans d’exonération se sont écoulés, vous serez soumis à l’imposition portugaise qui peut n’être pas du tout avantageuse pour vous. Par exemple, pour une retraite de 21000€ par an, vous subirez une imposition de 18,3% au Portugal alors que vous n’auriez été imposé qu’à 6,1% en France.

Il convient de bien s’informer avant de prendre la décision de partir passer sa retraite au Portugal. En effet, si la situation peut paraître très attrayante à court terme, elle peut en revanche se révéler bien moins profitable à long terme. La décision doit faire l’objet d’un arbitrage entre avantages et inconvénient en fonction de la situation de chacun.

Pour en savoir plus concernant les conséquences de l’expatriation sur vos pensions de retraite, que ce soit en tant qu’actif ou que retraité, n’hésitez pas à visiter notre dossier dédié à l’expatriation.

Séduit par le Portugal ? Retrouvez notre dossier pratique pour tout savoir sur l’installation au Portugal pour un français.

Articles les plus lus