Cotisation retraite : comment sont calculés les points comptabilisés sur votre compte ?

cotisation retraite

Cotisation retraite : comment sont calculés les points ? 

Votre future pension de retraite sera calculée en fonction de la cotisation retraite que vous versez chaque mois, elle est prélevée directement sur votre salaire et est ensuite versée au régime de retraite de base et au régime de retraite complémentaire dont vous dépendez.

Cotisation retraite et plafond de la sécurité sociale

Le plafond de la sécurité sociale correspond au montant maximum soumis au paiement de cotisations. En ce qui concerne la cotisation retraite, si le montant du salaire est supérieur au plafond de la sécurité sociale (38 616€ de salaire annuel en 2016). Le montant du salaire versé au-delà de ce plafond n’est pas soumis à la cotisation d’assurance vieillesse pour la part salariale, sauf 0,10% de cotisation déplafonnée.

Cotisation retraite : la retraite de base du régime général

En ce qui concerne les salariés assimilés au régime général de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), ou encore les fonctionnaires non titulaires. La cotisation retraite est versée chaque mois par l’employeur ainsi que par l’employé. La cotisation retraite est basée sur le salaire plafond de la sécurité sociale, c’est-à-dire 3 218€ par mois pour l’année 2016. Sur le montant de ce salaire plafond, la cotisation s’élève ensuite à 8,55% pour l’employeur et 6,90% pour l’employé (pour l’année 2016). Viennent s’ajouter les cotisations d’assurance vieillesse non plafonnées, dont la proportion est basée sur le salaire de l’employé. Pour l’année 2016, elles s’élèvent à 1,85% pour l’employeur et à 0,35% pour l’employé.

Cotisation retraite : les régimes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO

Les régimes de retraite complémentaire ARRCO (pour les salariés et les salariés cadres) et AGIRC (pour les salariés cadres uniquement), sont également sujets à la cotisation retraite, cependant le fonctionnement est différent de la cotisation retraite du régime général. En effet, la cotisation des régimes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO est basée sur la catégorisation des assurés en fonction de leurs revenus, incluant salaires bruts, avantages en espèces ou en nature, primes et gratifications ou encore indemnités de congés payés. Ils sont ainsi répartis :

  • Tranche 1 : salariés ayant des revenus compris entre 0 à 1 fois le montant du plafond de la sécurité sociale.
  • Tranche 2 : salariés ayant des revenus compris entre 1 à 3 fois le montant du plafond de la sécurité sociale.
  • Tranche B : salariés cadres ayant des revenus compris entre 1 à 4 fois le montant du plafond de la sécurité sociale.
  • Tranche C : : salariés cadres ayant des revenus compris entre 4 à 8 fois le montant du plafond de la sécurité sociale.

A noter : les tranches B et C sont réservées aux cotisations AGIRC et donc aux salariés cadres.

Pour l’année 2016, la cotisation retraite des régimes AGIRC et ARRCO se fait ensuite de la manière suivante :

  • Tranche 1 : 7,63%.
  • Tranche 2 : 20,25%.
  • Tranches B et C : 20,3%.

A noter : le fait de cotiser au régime de retraite complémentaire AGIRC assure au salarié cotisant l’obtention de 120 points de retraite complémentaire par an.

Cotisation retraite : le régime de base des fonctionnaires

La Caisse des Pensions Civiles et Militaires ou encore la Caisse Nationale des Agents des Collectivités Locales (CNRACL), qui sont les régimes s’occupant de la retraite de base des fonctionnaires basent leur taux de cotisation retraite sur le traitement indiciaire du fonctionnaire majoré de la nouvelle bonification indiciaire. Elles appliquent ensuite un taux de cotisation retraite égal à 9,94%.

Cotisation retraite : le régime de retraite complémentaire des fonctionnaires, la RAFP

Pour calculer le taux de cotisation, le Régime Additionnel de la Fonction Publique (RAFP) se base sur la totalité des revenus du fonctionnaire, à savoir, le traitement indiciaire, le supplément familial de traitement, les avantages en nature, les primes et indemnités ou encore les indemnités de résidence, le tout dans la limite de 20% du traitement indiciaire, pour y appliquer un taux de cotisation de 5%.

Cotisation retraite : les travailleurs indépendants

Les artisans, commerçants chefs d’entreprise indépendants et autres professionnels libéraux ou travailleurs indépendants sont affiliés au Régime Social des Indépendants (RSI). La cotisation retraite du RSI fonctionne de la manière suivante :

  • Les cotisations pour la retraite de base des travailleurs indépendants s’élèvent à 17,65% pour les revenus inclus dans la limite du plafond de la sécurité sociale. Si les revenus dépassent ce montant, la partie le dépassant fera l’objet d’une cotisation retraite de 0,5%.
  • Les cotisations pour la retraite complémentaire des travailleurs indépendants s’élèvent à 7% pour les revenus inclus dans la limite du plafond spécifique pour le régime complémentaire des indépendants (37 546€ par an en 2016). Si les revenus sont supérieurs au plafond, la partie le dépassant (mais restent inférieure à 154 464€) fera l’objet d’une cotisation retraite de 8%.