Relevé de carrière : le point de départ de votre dossier retraite

relevé de carrière

 

Relevé de carrière : point clé pour constituer mon dossier retraite

Le relevé de carrière est le point d’entrée de votre dossier retraite. Quelque soit votre régime : salarié, non-salarié, salarié agricole, fonctionnaire, … Votre relevé de carrière aura une influence déterminante sur le calcul de votre pension. En effet, ce document émis par la caisse de votre régime de base enregistre votre carrière depuis le tout début de vos activités et vous permet de définir votre date de départ à taux plein.

Pour parler du relevé de carrière de la sécurité sociale qui concerne 75% des actifs en France, ce dernier enregistre des trimestres et des salaires plafonnés qui permettront de calculer la pension de votre régime de base. Une erreur communément faite par les salariés est de dire que les salaires enregistrés ne correspondent pas aux salaires réels. C’est normal, le salaire enregistré par la sécurité sociale est un salaire plafonné, l’appellation et le sigle administratif est le PASS (Plafond Annuel Sécurité Sociale). Une autre erreur que nous rencontrons souvent consiste à croire qu’en aillant plusieurs activités, tous les trimestres ne sont pas reproduits sur le relevé de carrière, c’est normal, en période d’activité, 4 trimestres de salariat + 4 trimestres enregistrés dans une activité de conseil feront toujours 4+4 = 4 (on ne peut avoir plus que 4 trimestres par an même si les activités permettraient d’en valider 8.

Faire corriger son relevé de carrière

Vous avez détecté une omission ou les salaires enregistrés sont très faibles et ne reflètent pas votre vrai salaire même s’il est plafonné (cf plus haut…). Il convient de reprendre vos bulletins de salaire ou tous les autres éléments de preuve pour faire corriger cette omission par votre caisse et l’adresser à la CNAV Flandres. Attention, vous devez impérativement envoyé les originaux en recommandé avec accusé de réception et garder une copie des originaux.

Des exemples d’erreurs que nous avons trouvé au cours de nos 20 années d’activité de consultant retraite

Une employée de maison, dont l’employeur avait été condamné à régulariser les cotisations URSSAF avait sur son relevé de carrière une seule année de validée avec un salaire de plus de 600 000 francs d’enregistrés pour cette seule année alors que la CNAV aurait dû valider 20 années de travail avec les 600 000 francs lissés sur les 20 années. D’une retraite de 1 500 francs, nos rectifications ont permis d’obtenir une retraite de 3 500 francs, soit 2 000 francs d’écart.

Un assimilé fonctionnaire qui avait cotisé à la CNAV et à l’IRCANTEC et dont le statut avait évolué pour devenir salarié de collectivité territoriale relevant de le CNRACL, a vu au moment de son départ une pension calculée sur une carrière partielle sans les années CNRACL. Cette personne est venu nous voir alors qu’elle touchait sa pension de retraite erronée depuis plus de 10 ans. Nous avons obtenu la régularisation du relevé de carrière CNAV avec la durée de la carrière CNRACL, ce qui modifiait la pension de plus de 30%.

Les principales omissions sur un relevé de carrière

Le service militaire, les périodes de stage, les arrêts maladie et les périodes de chômage font l’objet d’erreurs régulières. C’est pourquoi il convient d’être particulièrement vigilant lorsque vous préparez votre dossier pour partir en retraite.


N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour obtenir de plus amples informations sur le relevé de carrière et tout autre aspect de votre retraite. Pour cela il vous suffit de nous appeler au 01.45.22.22.00 ou simplement de cliquer ici.