Comment anticiper la baisse de revenus à la retraite ?

Comment_anticiper_baisse_revenus_retraite

s’organiser pour anticiper votre baisse de revenus à la retraite ?   

Ce n’est  un secret pour personne, la pension de retraite s’affaisse de génération en génération sous les effets combinés d’une revalorisation des pensions au fil des ans, qui ne suit pas l’inflation (la valeur du point), d’une hausse des prélèvements à la source (CSG CRDS santé) et l’apparition de nouveaux prélèvements CSA (contribution de solidarité pour l’autonomie).

On observe que les seniors, qu’ils soient en fin d’activité ou retraités, émettent une vraie inquiétude sur leur pouvoir d’achat. 

Et cela se vérifie dans les chiffres:  85% des retraités estiment que leur pouvoir d’achat a plutôt régressé depuis leur départ à la retraite ce qui est un fait comptable et pourtant 46% des actifs proches de la retraite sont réticents à l’idée de repousser leur âge de départ en retraite pour toucher une pension plus importante. ( etude cofidis 2018). 

Ainsi, même si vous percevez des revenus moyens durant votre carrière , préparez vous à une perte d’environ 25% au minimum de votre salaire d’actif.  C’est ce que l’on appelle le taux de remplacement qui se situe théoriquement à 75% du dernier salaire, mais peut en réalité s’élever à beaucoup moins pour ceux qui ont des revenus confortables, voir jusqu’à 25% pour les cadres dirigeants en fin de carrière.

Adoptez les bons réflexes financiers 

Pour vous rendre compte de vos besoins financiers mensuels nécessaires, évaluez vos besoins à la retraite en prenant en compte les taxes et charges que vous payez déjà et extrapolez votre futur cadre de vie : Resterez-vous dans la résidence principale peut-être devenue trop grande car désertée par les enfants ? Projetez-vous de nombreux voyages, voir même de vivre a l’étranger une partie de l’année ? Allez-vous conserver une petite activité professionnelle ? Il y a autant de questions et de réponses que de choix de vie individuels.

Afin de compenser un déficit de revenu, il est donc fortement conseillé d’adopter les bonnes habitudes dès votre entrée dans la vie active: plus tôt vous commencerez à alimenter des retraites supplémentaires, plus vous mettrez de chances de votre côté pour améliorer votre taux de remplacement.

D’autant plus avec la réforme Macron, et notamment la loi PACTE (Plan Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) en place depuis le 1er Octobre 2019, qui comporte des mesures fortes pour l’épargne retraite:

Tout les produits de retraites supplémentaires actuels (Art 83, Art 39, PERCO, PERP, Madelin) sont regroupés au sein d’un dispositif dénommé PER ( Plan d’Epargne Retraite).Grace a la loi PACTE, les PER seront transmissibles chez les employeurs (portabilité du contrat attaché à la personne et non plus aux entreprises qui souscrivent le contrat), et la sortie en capital est facilitée.

Outre le dispositif de retraite supplémentaire qu’est le PER, l’Immobilier, les assurances vie, les dispositifs de défiscalisation, permettent également de contribuer à améliorer la retraite. Usez donc d’astuces et ne laissez rien au hasard, pour vous assurer un niveau de vie agréable lorsque vous arrêterez votre activité.  

Comment ? en adoptant les bon réflexes financiers, en étant stratégique tout au long de votre carrière et surtout en vous entourant de bons professionnels dans ces domaines (la banque n’est vraiment pas la meilleure conseillère malheureusement).

Vous n’avez pas eu le temps de placer de l’argent pour la retraite mais disposez d’un capital ? Vous pouvez espérer booster votre retraite de 1.000 euros par mois si vous disposez de 150.000 euros environ grâce à certains supports à distribution.

S’il est très recommandé de s’affairer à la vérification et régularisation de votre dossier retraite dès 55 ans, au niveau de la retraite par répartition obligatoire, il n’en est pas moins conseillé de la  préparer dès que vous commencez à cotiser sérieusement, c’est à dire à partir de vos 30 ans.

Pourquoi aussi tôt ? tout simplement pour des raison stratégiques.

Pour faire les bons choix dès le début de votre vie active, vous devrez avoir une vision long terme, investir et épargner de sorte à vous assurer une rente fixe, en supplément de votre pension pour votre retraite.   

Il existe une multitude de produits d’épargne retraite, vous y trouverez notamment les contrat d’assurance vie , qui sont pour la plupart des contrat classiques que l’on appelle “mono-supports”, plus populaires et bien que sécurisés, ils sont de moins en moins rentables. 

Pour espérer gagner davantage, l’investissement en bourse est le placement le plus rentable sur le long terme et pour sécuriser cette épargne il existe certaines conditions que vous pourrez évoquer facilement  en vous entourant d’un professionnel de type gestionnaire de patrimoine, plus performant qu’un banquier, qui vous vendra des produits selon ses commissions et la stratégie produit du moment.

En consacrant une source de vos revenus propre à votre épargne, vous évitez ainsi d’être dépendant de votre rémunération principale. 

Soyez tactique tout au long de votre carrière 

Vos besoins et revenus ne sont pas les mêmes tout au long de votre carrière, c’est pourquoi vous devrez vous adapter. 

En matière d’immobilier,  il est préférable de vous positionner jeune dans le propriétariat , dès que vous aurez une stabilité financière, à vos 30 ans par exemple. 

Ainsi, pas de perte de revenus inutiles dans les loyers et  vous disposerez en plus de 20 à 30 ans pour vous constituer une rente raisonnable. 

Pensez également à vous constituer une épargne de précaution afin d’absorber vos imprévus de la vie et éviter d’épuiser votre épargne consacrée à la retraite. 

Aussi, il est opportun de défiscaliser au maximum vos capitaux grâce à des contrats d’épargne retraite complémentaires, comme le PERCO, le contrat Madelin, le  PERP, les assurances vie collectives, etc. 

Informez-vous sur ces différents dispositifs dans notre dossier dédié.  

Nous vous conseillons, entres-autres, d’effectuer un bilan retraite dès vos 45-50 ans, pour faire un état des lieux de votre patrimoine retraite et prendre, dans un premier temps les bonnes décisions en fonctions des opportunités qui s’offrent à vous, mais également d’ajuster les stratégies que vous avez déjà mis en place . 

Vous l’aurez compris, plus tôt vous prenez les bonnes décisions et vous positionnez sur les bons leviers, plus vous aurez des opportunités de constituer un capital conséquent pour compléter votre retraite.  

Nos experts sont compétents pour vous accompagner jusqu’à la liquidation de votre pension retraite mais également en matière de placements. 

Nous invitons à nous contacter afin d’échanger à ce sujet.

Articles les plus lus