Vous êtes jeune, comment anticiper votre retraite ?

jeunes retraite

 Anticiper sa retraite dès son début de carrière

Vous venez d’obtenir votre premier travail. Que ce soit un job étudiant, ou le début de votre carrière avec un vrai job salarié, sachez que vous commencez d’ores et déjà à cotiser pour votre retraite (mais attention pas dans le cadre d’un stage rémunéré).

Dès lors, une partie de votre salaire partira chaque fin de mois dans le financement de la pension des retraités. En échange de cela vous commencerez à acquérir des droits dans un régime de base (pour les salariés l’Assurance Retraite aussi appelée CNAV Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) sous forme de salaires plafonnés, et dans des régimes complémentaires ARRCO (non cadres) et AGIRC (cadres) sous forme de points. Pour le calcul retraite, n’hésitez pas à consulter plus en détail les règles de calcul selon votre profil de carrière ici.

Préparer sa retraite comme il se doit

Le  point prioritaire à aborder est bien sûr le côté administratif.

Une retraite, ça se prépare certes, mais ça se documente avant tout. Cela commence par archiver toutes les preuves de vos emplois, mais également vos périodes de chômage (vos attestations Assedic car Pôle emploi ne conserve aucune archive), décomptes d’indemnités journalières en cas d’arrêt maladie ou congés maternité et relevés d’épargne entreprise.

Vous pourrez avec tous ces documents faire éventuellement corriger vos droits auprès de votre caisse, comparer ce que disent les caisses avec la réalité de votre carrière telle qu’elle s’est déroulée au fil du temps.

Alors, même si vous pensez travailler toute votre vie pour assister à l’effondrement du régime de retraite, comme le préconise le cercle des épargnants dans l’article en lien, ne soyez pas défaitiste. Bien que l’on prévoit un trou de 13 milliards d’euros pour les caisses de retraite d’ici à 2020, vos cotisations ne seront pas perdues. En effet, ces fonds sont garantis par l’état au même titre que votre accès à la sécurité sociale. Tout le problème est que c’est l’état qui définit lui même la valeur de ce que vous avez acquis..en cas de crach ne rêvez pas, la retraite ne vaudra plus grand chose.

Comment optimiser cette dépense incontournable et obligatoire ?

Actuellement, si vous êtes né à partir des années 90, vous allez devoir travailler 43 ans minimum. Cette cotisation de longue durée va constituer petit à petit vos droits à pensions, ces pensions lorsqu’elles sont élevées constituent une partie non négligeable de votre patrimoine en devenir: vous pouvez regarder sur ce tableau les enjeux financiers que constitue la retraite par répartition selon une espérance de vie moyenne: https://www.eor.fr/actualites-retraite/retraite-patrimoine/

Alors la première chose à faire est évidemment d’apprendre à lire sa fiche de salaire.
Malheureusement, les cas où les employeurs n’ont pas versé les cotisations à la caisse de retraite sont nombreux. Connaissez vos droits ! Conservez également tous vos documents attestant de votre temps de travail (fiches de salaire, contrats, attestations de travail, etc.).

Mais la retraite n’est pas toujours suffisante et le sera de moins en moins pour vivre avec cette seule ressource. Beaucoup de seniors vivent avec une retraite mensuelle inférieure à un SMIC. D’où la nécessité d’y penser maintenant pour les plus jeunes d’entre vous. Il existe plusieurs solutions pour se constituer un capital complémentaire. que ce soit les solutions d’épargne retraite proposées éventuellement par votre employeur, ou bien l’assurance-vie, l’investissement immobilier locatif, les sociétés à distribution de revenus etc..

Ces produits sont accessibles à tous en se renseignant mais attention aux pièges, les mauvais placement sont légions, les faibles rentabiliutés souvent au rendez vous quand ce ne sont pas des arnaques purement et simplement.
Un gestionnaire de patrimoine peut vous conseiller pour ces cas-là, mais là encore, ils sont nombreux à être que des prescripteurs de produits pour toucher leur commission.

L’autre moyen de se constituer un capital confortable est bien sûr l’investissement immobilier. Il est toujours mieux de payer un crédit sur un appartement qui va prendre de la valeur que de perdre son argent dans un loyer mensuel.

Le plan épargne logement (PEL) ou l’assurance vie permettent également de se constituer un apport dans le but d’obtenir un crédit foncier avantageux. Sachez que de nombreux établissements banquiers vous permettent
Egalement devenir actionnaire de société à distribution de revenus (très en vogue dans les pays anglo-saxons). Il s’agit simplement d’un achat de part sociales de société qui vous permettent de recevoir des dividendes. Vous rentrez au capital d’une société, et vous touchez chaque année une quote part de profits de ladite société. attention aux pièges là encore..vos parts sont elles liquides? la société doit elle impérativement distribuer des revenus chaque année ? pouvez vous récupérer votre capital facilement ? (conditions de sortie)…

Toutes ces questions de retraite reviennent à travailler sur la notion d’indépendance financière ou autonomie financière, meilleure solution pour vous assurer des revenus financiers compléme,ntaires et parfois principaux et supérieurs à la retraite elle même. Dans cet état d’esprit nous vous invitons à consulter une pages dédiées à la retraite le plus possible : https://www.eor.fr/actualites-retraite/prendre-sa-retraite-le-plus-tot-possible/

Si vous souhaitez vous investir dans la constituions d’un patrimoine le plus tôt possible et bénéficier de rentabilités plus qu’intéressante , renseignez vous sur l’investissement disruptif. Nouvelle forme d’investissement qui présente l’intérêt d’être très rentable et liquide.

Quels moyens employer pour bien anticiper sa retraite ?

Premièrement si vous faites ou avez fait un choix dans votre carrière (création d’une société, expatriation, portage etc) il est quasi impossible de connaître l’impact réel de ce type de changement sur votre retraite future. Vous pouvez consulter en ligne votre relevé de carrière sur le site de l’Assurance retraite pour voir si les activités sont bien répertoriées mais vous ne pourrez pas calculer vos pensions ni simuler l’impact financier de ces changements et choix de carrière.

En matière de suivi , une nouvelle version de l’outil SMART’retraite à été lancé en 2017 par l’Agirc-Arrco. Celui-ci vous permettra entre autres d’accéder à un calendrier personnel des démarches à réaliser pour anticiper votre demande de retraite , de simuler de manière précise le montant total de votre future pension, de connaître le gain mensuel en cas de prolongation d’activité et autres.

Aussi de nombreux cabinet d’optimisations retraite vous apportent des conseil et un accompagnement via un entretien retraite ou une simulation sur-mesure. C’est péférable de passer par de tels cabinets. L’avantage c’est qu’au moment de votre départ en retraite vous aurez déjà pris en compte tous les paramètres pour partir avec une pension optimisée et au moment le plus propice.

 

Pour toute question à ce sujet n’hésitez pas à contacter notre cabinet d’expertise et optimisation retraite au 01 45 22 22 00 . ou bien à nous adresser un message ici

 

crédit : B.Yildrim

Articles les plus lus