Comment fonctionne l’ AGIRC – ARRCO ?

Agirc arrco

Pourquoi envisager les cotisations AGIRC – ARRCO ?

La retraite complémentaire

La retraite d’un salarié est constituée d’un régime de base, également appelé régime général, représenté par la Sécurité Sociale (CNAV) et complété par des régimes complémentaires représentés notamment par les caisse AGIRC – ARRCO. Ces cotisations AGIRC – ARRCO constituent une source supplémentaire de revenus non négligeable lors du départ à la retraite.

La retraite complémentaire correspond à une retraite par répartition, l’employeur et l’assuré cotisent mais l’employeur est celui qui verse les cotisations aux caisses de retraite complémentaire. Tout comme le régime de base, les retraites complémentaires sont évaluées en fonction du nombre de trimestres cotisés. Elles sont en revanche basées sur un système de calcul de points.

Les retraites complémentaires viennent s’ajouter à votre retraite de base. En effet, elles sont une tirelire que l’assuré remplira au cours de sa carrière et qu’il touchera à sa retraite.

Au 1er janvier 2019, ces régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc vont fusionner. Une opération qui va entraîner de nombreux changements pour les non-cadres et les cadres du secteur privé.

Dans le cadre de cette fusion, les personnes nées  à partir de 1957 qui choisiront de faire valoir leurs droits retraite dès qu’elles atteindront leur taux plein, que ce soit à 62 ans ou après, verront leurs retraites complémentaires AGIRC et ARRCO minorées de 10 % durant 3 ans, et cela jusqu’à leurs 67 ans maximum. Autrement dit, elles ne seront plus immédiatement versées à 100 % comme encore c’est le cas aujourd’hui, mais à 90 % seulement durant 36 mois.

Qui est concerné ?

Les retraites complémentaires AGIRC – ARRCO sont destinées aux salariés du secteur privé. L’AGIRC est réservée aux cadres alors que l’ARRCO concerne tous les salariés du secteurs privé (y compris les cadres, donc si vus ête cadre vous cotisez à l’ARRCO et a l’AGIRC).

Comment trouver sa caisse : contacter son conseiller retraite CICAS en région 

Retrouvez tous les centres de coordination AGIRC ARRCO en regions dans votre CICAS et consultez les adresses cicas et notre annuaire ici : https://www.eor.fr/retraite-salaries/cicas/

Comment fonctionnent-elles ?

Les retraites complémentaires AGIRC et ARRCO fonctionnent selon le principe de répartition. Ce qui signifie que les assurés paient des cotisations qui représentent une partie de leurs salaires pour financer les pensions des retraités actuels (et non leurs futures propres pensions). Les cotisations à l’AGIRC et/ou à l’ARRCO sont obligatoires et fonctionnent sur le principe de solidarité. En effet, lorsqu’un des assurés se retrouve dans l’impossibilité de payer ses cotisations (pour cause de chômage, de maladie, …), il accumulera tout de même des points AGIRC – ARRCO (sous certaines conditions).

Le calcul des retraites AGIRC – ARRCO se fait grâce à l’obtention de points. En effet, chaque mois des points vous sont attribués suite à des cotisations versées. Ces points sont ensuite transformés en pension lors du départ à la retraite. Pour découvrir le détail du calcul du montant de votre retraite complémentaire AGIRC et/ou ARRCO, vous pouvez visiter notre page dédiée au calcul retraite.

La réforme des retraites complémentaires AGIRC – ARRCO

A cause du nombre grandissant de retraités, les caisses de retraite complémentaire AGIRC – ARRCO ont vu leur … fortement compromise. C’est pourquoi, pour faire face à ce problème, elles ont dû mettre en place une réforme de l’unification du régime ARRCO AGIRC dans un premier temps, maintenant un point ARRCO vaut un point AGIRC. Vous pouvez retrouver le convertisseur de points ici https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcru

Historique des pensions AGIRC – ARRCO

AGIRC :

Initialement, seuls les salariés cadres bénéficiaient de la retraite complémentaire. Créée par la convention nationale collective de 1947, l’Association Générale des Institutions de retraite des cadres (AGIRC) avait pour mission la gestion de façon paritaire de la retraite complémentaire et la prévoyance des salariés cadres. Actuellement, l’AGIRC fédère 21 caisses de retraites.

ARRCO :

La convention collective nationale du 8 décembre 1961 généralise la retraite complémentaire à tous les salariés du secteur privé (salarié non cadre) et fédérée sous l’égide de L’Association des régimes de retraite complémentaire (ARRCO). De 1962 à 1973, les cotisations étaient facultatives. A partir de 1973, tous les salariés du privé étaient obligatoirement affilés à un régime de retraite complémentaire. Soit à l’ARRCO pour les non cadres et l’AGIRC pour les salariés cadres et assimilés. L’ARRCO fédère 33 caisses de retraite.

Réforme Macron: qu’est ce que l’AGIRC – ARRCO vont devenir?

Le point sera converti à l’euro près en 1 nouvelle valeur de point unique puisque la reforme Macron prévoit un régime unique. La génération d ceux nés en 1963 et après liquideront une retraite du nouveau système des retraites…

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES DES SALARIÉS DU SECTEUR PRIVÉ

Les salariés du secteur privé, cadres et non cadres doivent obligatoirement cotiser à une retraite de base et à une retraite complémentaire pour assurer leurs vieux jours. Les organismes de protection sociale chargés de la gestion des retraites complémentaires des travailleurs salariés du secteur privé sont l’ARRCO (tous les salariés) et l’AGIRC (les salariés cadres).

Pour aller plus loin, vous pouvez également visiter le site officiel des retraites complémentaires AGIRC – ARRCO.

Depuis 1997 notre cabinet agit pour la retraite des salariés. vous souhaitez faire un point sur votre carrière, vous souhaitez rétablir une situation vis à vis des caisses et faire un calcul de votre pension de retraite

Articles les plus lus